A propos

Créée en 2001, la Fédération des Tiers de Confiance du Numérique (FnTC) est aujourd’hui l’une des organisations les plus visibles de l’écosystème numérique.

 

La Fédération regroupe plus de 160 adhérents qui prennent une part active dans la définition, la mise en œuvre et la promotion de la confiance dans l’économie numérique : des éditeurs de logiciels, des prestataires de services numériques, des experts, des professionnels réglementés, des start-up, des institutions et des utilisateurs des services de confiance. Cette hétérogénéité des acteurs offre à la Fédération un inestimable gisement de compétences pour favoriser une digitalisation fiable et sécurisée.

Avec un souci constant d’éthique, la FnTC œuvre depuis plus de vingt ans dans les domaines historiques de la dématérialisation (signature électronique, archivage électronique, facture électronique, vote électronique, e-finance). Elle est née en 2001, à la suite de la publication le 13 mars 2000 de la Loi « portant adaptation du droit de la preuve aux technologies de l’information et relative à la signature électronique », elle avait alors vocation à structurer les échanges numériques naissants, autour des deux « piliers » : signature électronique et archivage électronique. La Fédération agit aujourd’hui également dans les secteurs montants de la digitalisation :  Blockchain, KYC, Cachet électronique visible (CEV), e-santé, identité numérique,…

Ouverte à l’international (quinze pays y sont représentés), la Fédération des Tiers de Confiance du Numérique est un espace de savoirs et d’expertises technologiques et juridiques, mais également économiques et organisationnelles, qui permet de percevoir la transition numérique en termes d’opportunités et non plus de risques.

Au service de la confiance numérique, la FnTC mène plusieurs actions :

  • Elle organise des groupes de travail sur les différents secteurs de la confiance numérique pour définir et mettre en œuvre les bonnes pratiques.
  • Elle produit sous la forme de « guides » une importante doctrine dans les domaines de la confiance et du digital. Plus de vingt fascicules ont ainsi été publiés sur l’archivage électronique, la signature électronique, le vote électronique, la traçabilité, la numérisation fidèle de
    documents, le KYC…
  • Elle participe à la normalisation nationale et internationale (Afnor et ISO).
  • Elle organise régulièrement des afterworks, webinaires et ateliers pour faire connaître l’état de l’art dans le domaine de  la confiance numérique.
  • Elle accompagne les institutions publiques, dialogue avec les Ministères, répond aux appels à contributions et suit les travaux parlementaires.
  • Elle a créé au sein de l’Université de La Rochelle un diplôme universitaire de troisième cycle – le premier de ce type en Europe – le Master Droit du Numérique – parcours Tiers de Confiance. La formation y est assurée par des universitaires ainsi que par des adhérents de la FnTC. La Fédération est également partenaire de la Chaire de la confiance numérique, au sein de l’Université de Corse Pasquale Paoli à Corte

Afin de garantir l’équilibre de la FnTC, ses membres sont répartis en 5 collèges :

Collège 1 : Prestataires et éditeurs de confiance labellisés ou certifiés
Collège 2 : Prestataires et éditeurs de confiance
Collège 3 : Experts et représentants des utilisateurs
Collège 4 : Institutionnels et professions réglementées
Collège 5 : Utilisateurs de services de confiance

La FnTC comprend une « Pépinière » qui accueille les start-up en lien avec la confiance numérique. L’innovation de ces sociétés vient accélérer et compléter la réflexion et les travaux de la Fédération, alors que ces jeunes entreprises disposent d’appuis, de relais et de sources d’informations, grâce à l’expertise et à la diversité de la FnTC.

La Fédération accueille également des « Membres associés », c’est à dire des personnes « qualifiées » – et des organisations – qui ne peuvent intégrer l’un de nos collèges (laboratoires de recherche universitaires, consortium académico-industriel, intervenants socio-économiques, universitaires, chercheurs,…). Enfin la cellule internationale regroupe les acteurs venus des Etats-Unis, du Canada, d’Allemagne, du Luxembourg, du Portugal, du Maroc, de Belgique, du Ghana, de Côte d’Ivoire, du Cameroun et d’Italie.

Dans le but de développer sa vision du secteur et d’étendre son expertise, la FNTC a noué des partenariats avec des associations essentielles de l’écosystème : Forum Atena, ACN, Eestel, FNFE-MPE, AIG-CEV, AFCDP, CR2PA, FFPB,…

Pour nous contacter : infos@fntc-numerique.com