FR EN

ACTUALITE

News, dossiers, interviews, évènements... Découvrez toute l'actualité la Fédération des Tiers de Confiance Numérique.

Vialink : le digital au service du parcours et de l'identification client

 

Depuis sa fondation en 2001, Vialink épaule les secteurs soumis à une forte réglementation, parfois contraignante, dans le parcours client. Pour fluidifier la phase d’entrée en relation et pour réduire les risques liés au numérique, la Scale-Up mise sur une digitalisation des processus réfléchie garantissant l’excellence opérationnelle.

 

Depuis plusieurs années, la transition digitale des entreprises ne cesse de s'intensifier. La Covid-19 a accéléré cette évolution amorcée à l’arrivée d’Internet. Durant la pandémie, plusieurs métiers très réglementés se sont retrouvés démunis dans certains processus. Parmi eux, l'entrée en relation, l’une des phases les plus critiques dans le parcours client. Malheureusement, les confinements successifs ont enrayé cette étape. Face à ce constat, les assurances, banques, l’immobilier et gestion locative se sont tournés vers des solutions digitales pour, par exemple, constituer un dossier pour une demande de prêt ou de location. Une alternative de plus en plus démocratisée, offrant bien des avantages, mais entraînant dans son sillage plusieurs risques.

La connaissance client : nouvel enjeu des secteurs réglementés

En passant par de nouveaux canaux digitaux, les entreprises répondent à une demande exponentielle de services en ligne. Le digital entre dans les mœurs et il est normal que les secteurs réglementés s'adaptent aux nouvelles habitudes des particuliers. Paradoxalement, la démocratisation de ces nouveaux processus provoque la multiplication des risques pour ces entreprises. Des utilisateurs malveillants tirent leur épingle du jeu grâce à ces canaux digitaux. Le distanciel augmente les risques de fraudes qui se multiplient depuis plusieurs années. Fausses pièces d'identité ou falsification de bulletin de salaire, les subterfuges sont connus, mais sous l'afflux de la demande beaucoup passent encore à travers les mailles du filet. Un constat ayant des conséquences bien réelles pour le secteur bancaire. La lutte contre le blanchiment d’argent s’est durcie en Europe, les banques sont désormais dans l’obligation de présenter des systèmes de contrôle performant tout en gérant des centaines de milliers de demandes de prêts, sous peine de lourdes sanctions financières.

Vialink : Le digital au service du parcours et de l'identification client Vialink

Une technologie avancée pour un meilleur parcours client

Pour soulager les secteurs sous forte pression réglementaire, Vialink a mis en place une technologie fondée sur une intelligence artificielle nouvelle génération. Basée sur un algorithme, cette IA se démarque par son instantanéité. Souvent lors de l’assemblage d’un dossier par exemple, il manque une pièce et les allers-retours deviennent incessants. En moyenne, il faut 17 jours pour finaliser une demande. La technologie Vialink détecte en temps réel une éventuelle pièce manquante. Le particulier s’en trouve immédiatement averti, un gain de temps considérable pour les deux partis. Le client est délesté des imbroglios administratifs, le professionnel, lui, peut se concentrer sur des tâches commerciales, créatrices de valeur pour son entreprise.

Minimiser les risques de fraude grâce à un nouveau type d’IA

Face au nouvel enjeu de répression des fraudes, des outils digitaux ont inondé le marché pour essayer d'endiguer les usurpations d'identité. Des outils comme facematching et le liveness sont devenus courants, mais ils ne sont pas toujours performants et se trouvent parfois dépassés par le nombre de dossiers à traiter. L’intelligence artificielle Vialink est le mariage parfait entre innovation et service industriel. Totalement opérationnel depuis 3 ans et demi, l’algorithme peut détecter, en 3 secondes seulement, une usurpation d'identité. La Scale-up propose un outil dont l’acuité n’est pas affectée par la quantité.

Les fraudes ne se réduisent pas à l'identité. Le service Vialink minimise les risques spécifiques à d’autres secteurs. La gestion locative par exemple est sujette à de la falsification de revenus. Sur le même modèle que pour les contrôles d’identités, l’IA réussit à dénicher la moindre fiche de paie suspecte. Pour garantir la performance de ses solutions, Vialink investit chaque année 50% de ses ressources dans la recherche et développement. Les particuliers sortent aussi vainqueurs de cette automatisation de la connaissance client. Ils peuvent désormais, par exemple, ouvrir un compte via le canal souhaité. Ils bénéficient d’une interaction en temps réel permettant d’être mieux informé sur sa requête.

En couplant intelligence artificielle et apprentissage machine dans la connaissance client, Vialink offre des solutions permettant aux secteurs réglementés de réduire les risques de fraude ou de sanctions, tout en gagnant en excellence opérationnelle.


Share |