FR EN

ACTUALITE

News, dossiers, interviews, évènements... Découvrez toute l'actualité la Fédération des Tiers de Confiance Numérique.

La FnTC interpelle les candidats à la présidentielle sur la question du numérique

 

 

Levier de développement économique et social, le numérique est pourtant curieusement absent des débats pour l’élection présidentielle. Pour faire émerger le sujet, la Fédération des Tiers de Confiance du numérique (FnTC) a envoyé aux candidats à la présidentielle une série de questions. L’objectif : qu’ils puissent exprimer leurs convictions et leur programme pour ce secteur en pleine mutation.

 

Le numérique pèse aujourd’hui près de 6% du PIB en France, et a créé 700 00 emplois en 15 ans. Le poids économique du secteur est considérable, en forte croissance, et il comporte des dimensions sociales (inclusion numérique) et géopolitiques (souveraineté des données) fondamentales. Pourtant le numérique, ses acteurs, et les mutations qu’il traverse, ne sont pratiquement jamais abordés dans le débat politique actuel. Pour rendre au numérique la place qu’il mérite, la Fédération des Tiers de Confiance du numérique (FnTC) a envoyé aux candidats à l’élection présidentielle une série de questions sur ce secteur et ses grandes thématiques. 

L’hétérogénéité de ses membres confère à la FnTC une vue transverse du secteur ; les questions adressées aux candidats abordent donc les grandes problématiques actuelles, comme celle de la souveraineté numérique, avec par exemple : « Quelles mesures comptez-vous prendre pour lutter contre le monopole des Gafam, si vous êtes élu(e) ? ». Le questionnaire aborde aussi l’attractivité de la France pour les projets Blockchain, le lancement et développement de Mon espace Santé, l’identité numérique européenne envisagée dans la révision du règlement eIDAS, ainsi que les mutations actuelles du secteur financier français.

Les candidats devront également s’exprimer sur des éventuelles mesures d’accompagnement pour le marché français de l’archivage numérique, fortement perturbé par la mise en place d’un service gratuit d’archivage pour les utilisateurs de la facture électronique, et sur le problème des transferts de données hors de l’Union européenne, en particulier pour les USA, alors que la CNIL vient de sanctionner l’utilisation de Google Analytics…

A quelques semaines de l’élection, le questionnaire permettra de connaître les analyses et intentions de celles et ceux qui se présentent à la présidentielle. Les adhérents de la FnTC partagent un objectif commun : faire progresser les bonnes pratiques numériques, pour une transition digitale fiable et sereine.  Reste à savoir si les candidats ont la même conviction, et comment ils souhaitent y arriver.

 

A propos de la FnTC :

La Fédération nationale des Tiers de confiance du numérique rassemble éditeurs de logiciels, prestataires de services, experts, professionnels réglementés, et structures institutionnelles. Elle opère avec pertinence la fusion de la technologie avec le droit et le « chiffre ». Ses membres disposent d’un inestimable gisement de compétences dans les domaines historiques de la digitalisation : signature électronique, archivage électronique, facture électronique, vote électronique, e-finance, e-santé. Mais également dans ses domaines montants : Blockchain, identité numérique, KYC,…

 

Crédit photo: Christoph Schrey


Share |