FR EN

ACTUALITE

News, dossiers, interviews, évènements... Découvrez toute l'actualité la Fédération des Tiers de Confiance Numérique.

Héritage numérique : LegaPass adhère à la Fédération des Tiers de Confiance du numérique

 

Lancé en avril 2022, Legapass, propose de gérer la succession du patrimoine numérique en cas de décès. La start-up niçoise rejoint la Fédération des Tiers de Confiance du numérique (FnTC). 

 

À Paris le 18 mai 2022. La confiance numérique peut agir même après la mort. Legapass permet à ses utilisateurs d’enregistrer leurs données dans un coffre-fort hors ligne, en utilisant des algorithmes de cryptographie et une architecture ultra sécurisée. En cas de décès, tous ces identifiants, mots de passe et actifs numériques seront transmis à un héritier, grâce à l’action d’un huissier. Créée en octobre 2021 et soutenue par une subvention French Tech de Bpifrance, la start-up niçoise Legapass s’est lancée officiellement le 26 avril, et rejoint dès maintenant la Fédération des Tiers de Confiance du numérique.

« Nous avons eu l’idée de cette solution en mars dernier à la suite d’un drame », explique Jean-Charles Chemin, le président de Legapass, « Le père de ma compagne est décédé à l’étranger, il a eu le temps de lui transmettre les codes de ses mails et de ses réseaux sociaux, elle a ainsi pu récupérer des photos et des souvenirs, essentiels dans ces circonstances. Mais nous nous sommes demandé : “Aujourd’hui, toute notre vie est sur Internet, s’il nous arrive quelque chose, on perd tout, comment faire ?” ». Les trois cofondateurs, tous ingénieurs en informatique, commencent donc à réfléchir aux possibilités techniques. « Nous avons énormément travaillé sur la sécurité, notamment sur le coffre-fort », explique Jean-Charles Chemin, « nous essayons d’ailleurs de déposer un brevet sur cet archivage automatique des données hors-ligne ; aujourd’hui toutes les données sont chiffrées par des algorithmes de chiffrement de niveau militaire et stockées dans des serveurs inaccessibles depuis Internet ; personne ne pourra y accéder, pas même les équipes techniques de Legapass ».

La volonté de faire progresser encore et toujours les solutions techniques a amené Legapass à adhérer à la FnTC : « Dès que nous avons créé l’entreprise, cela nous paraissait évident de nous rapprocher des standards de la sécurité et de la confiance », se souvient Jean-Charles Chemin, « La FnTC réunit des experts de la sécurité, de l’archivage des données, de la cryptographie, de la blockchain, et nous voulons entourer des meilleurs spécialistes de l’écosystème pour échanger sur les bonnes pratiques, les améliorer. Nous avons la volonté d’être audités, de prouver que l’on est efficaces, sûrs. C’est indispensable pour nos utilisateurs ».

L’adhésion de Legapass à la FnTC a été parrainée par Jean-Michel Moulié, Directeur général d’Edgewhere et Alain Borghesi, Directeur général de Cecurity.com. « Avec leur procédé de stockage offline, chiffré, et avec la remise d’une clef privée de chaque testament numérique à un huissier de justice, Legapass propose une solution originale de gestion des droits numériques des légataires », explique ce dernier, « le sujet de développement de la confiance au travers d’une solution technologique me paraît entrer pleinement dans notre mission FnTC ».

 

A propos de Legapass : Cofondé à Nice en 2021 par 3 ingénieurs en informatique : Jean‐Charles Chemin, Eric Maïda et Adelina Prokhorova, Legapass est une solution de sécurisation optimale et unique sur le marché mêlant cryptographie, tiers de confiance et archivage hors‐ligne. Soutenue par Bpifrance, elle emploie 5 personnes et prépare sa première levée de fonds afin d’accélérer son développement sur le territoire national et renforcer ses équipes techniques et commerciales. Site web : https://legapass.com

À propos de la FnTC : La Fédération des Tiers de confiance du numérique rassemble éditeurs de logiciels, prestataires de services, experts, professionnels réglementés, start up, utilisateurs et structures institutionnelles. Ses domaines d’expertise : les secteurs historiques de la digitalisation (signature électronique, archivage électronique, identité numérique, facture électronique, vote électronique, e-finance, e-santé), mais également les sujets montants (Blockchain, KYC, Cachet électronique visible…) La FNTC œuvre pour la vulgarisation des bonnes pratiques numériques : elle produit sous la forme de « guides » une importante doctrine, élabore des référentiels techniques, et contribue à la délivrance de labels, ainsi qu’à la normalisation nationale et internationale (Afnor, CEN et ISO). Site web : https://fntc-numerique.com


Share |